Archives pour février 2008

Architecture Vivante

Dimanche, 3 février 2008

Nous publions ici quelques photos d’une réalisation de l’Atelier de l’entreprise “Architecture Vivante” de Vincent et Claudine Rabourdin.




Rêve d’enfance

Dimanche, 3 février 2008

Rêve d’adolescence prenant racine dans l’idée « maisons du bien-être » où il m’importait déjà de replacer l’homme au centre des Eléments, rêve de père de famille cherchant l’harmonie du bâti par le rythme équilibré des forces internes et externes ; aujourd’hui mon contentement est en cours grâce à l’heureuse rencontre avec Yves…

Nous sommes un jeune couple avec un enfant de deux ans et nous avions un projet commun de construction : Bâtir Ensemble notre Temple de Vie.

En parallèle, un projet d’indépendance professionnelle naquit suite à une expérience forte de six années dans le domaine des soins énergétiques découlant des longues années de méditation sur la mission intrinsèque se révélant à moi.

Il nous semblait très utile d’annexer le local professionnel à notre habitation des commodités familiales, sociales, économiques et spirituelles.

Et nous voici lancés dans l’aventure de l’auto construction biodynamique avec l’aide dévouée et très précieuse de mon père expérimenté dans le bâtiment depuis plus de vingt-cinq années.

Les travaux de terrassement ont commencé mi-juin 2007 et ont été assez long étant donné l’implantation semi enterrée de la construction sur un terrain en pente.

La construction d’un mur d’enceinte en maçonnerie non organique dans la partie enterrée est le bémol du projet néanmoins nécessaire puisque nous devions absolument créer une circulation autour de nos murs tout en retenant la terre. Précisons qu’à cette époque nous n’avions pas rencontrer Yves…

Ensuite nous nous sommes engagés dans les fondations cyclopéennes juste après l’heureuse rencontre à une formation CANOSMOSEâ.

Début octobre, la fabrication des murs avait commencé et début novembre toute la structure était en place contreventée et bâchée prête à recevoir le traitement chanvre & chaux.

Après la dernière livraison de matériaux, fin novembre et l’acquisition d’un malaxeur horizontal de cent litres utiles, capacité suffisante pour notre rythme à deux, nous nous sommes mis à l’œuvre des murs banchés en commençant par le local professionnel.

Aujourd’hui, nous sommes dans la partie habitation et heureux de mettre en œuvre cette agréable matière chaleureuse, lumineuse et parfumée.

Mikaël Bonnot

 

Retrouvez Canosmose sur les salons de construction écologique

Dimanche, 3 février 2008

Ecobat (14-16 mars 2008 - 10h-19h - Hall 5.1)
Paris Expo Porte de Versailles - 5e édition
Mise en oeuvre enduit chanvre sur le stand tout au long des trois jours

Samedi 15 mars - 13h - Réalisation d’une cloison phonique banchée en chanvre chaux aérienne, ponce, et plâtre gros.

Dimanche 16 mars - 13h - Atelier conférence Yves Kühn: L’art de bâtir vivant. Sortir de l’isolation: comment construire ou restaurer de facon biodynamique et écologique avec le chanvre-chaux aérienne.

Naturavignon - Montfavet (Avignon) 2008
26 et 27 Avril 2008

Foire ECOBIO D’ALSACE: Pont de l’ascension, du 1er au 5 mai 2008.
Parc des expositions de Colmar 68000.
Mise en oeuvre d’un mur banché en chanvre
Enduit chanvre
Visite de chantier le 3 et le 4 mai à Eckwersheim (10 km au nord de
Strasbourg).
Visite de chantier à Colmar.

SALON  ECO-ENERGIES: 7 et 8 Juin 2008 Mérindol 84360

Calendrier formations ADAM – Premier semestre 2008

Dimanche, 3 février 2008

Voici le calendrier des formations Chanvre et Tadelakt pour le premier semestre 2008. N’hésitez pas à consulter notre page formation pour plus d’informations.

  • 5 et 6 avril 2008
    Formation Chanvre - Atelier Adam

    Caromb (84) - Atelier Canosmose
  • 21-26 avril 2008 (Lundi - Samedi)
    Stage Tadelakt

    Caromb (84) - Atelier Canosmose
  • 17 et 18 mai 2008
    Formation Chanvre - Atelier Adam

    Caromb (84) - Atelier Canosmose
  • 14 et 15 juin 2008 (journée du patrimoine)
    Formation Chanvre - Atelier Adam

    Caromb (84) - Atelier Canosmose

L’Art de Bâtir Vivant

Dimanche, 3 février 2008

Nous avons considéré, avec l’expérience et les besoins sur le terrain et étant donné la pénurie de savoir faire dans l’artisanat du bâtiment actuellement, pour ce mouvement de bâtisseurs technique qui relie tradition et création; nous avons choisi de nous tenir en formation continue région par région: des formations sur chantier conjuguées avec les formations en atelier, chantiers-école que nous présentons ici.

Ces formations sur chantier permettent de créer l’évènement avec et par l’Art de Bâtir Vivant, et de dynamiser la relation des forces vives des personnes partie prenante de l’écologie appliquée.

FINITIONS DU TADELAKT

Une fois que la dernière couche est posée dans l’unité de l’ouvrage 5mm, bien serré à plusieurs reprises et commencer à ferrer avec la corne. Cette corne peut être découpée au cutter si les formes à travailler sont plus petites.

Avant l’utilisation du savon noir biologique et du galet, il faut attendre quelques jours que le matériau soit assez solide.

Dans cette rubrique actualité, nous vous donnons à voir quelques photos des différents postes de réalisations de ce chantier école dans l’Aude. Et nous vous souhaitons de joyeuses et lumineuses fêtes de Noël, de paix, de force et de joie pour l’année 2008.

ENDUIT CANOSMOSE SUR MUR EN PIERRES, parfois sur carreaux de plâtre industriels.


DALLE D’ETAGE phonique.


AMENAGEMENT D’ARCHITECTURE INTERIEURE: montée d’escalier.

Rénovation appartement dans le Vaucluse

Dimanche, 3 février 2008

LES MAISONS ANCIENNES

A l’écoute de leurs besoins sur le plan physique et spirituel, exemple de prescription pour le bâti ancien:
 
1ère approche: visite détaillée qui donne une vision globale de l’état et de la situation du bâti ancien.
1ère intervention de restauration: libérer la maison de toutes les parties usées souvent trop lourdes et chargées d’énergies du vécu passé du lieu:
Enduits, peintures, boiseries, vieilles dalles, plafonds…retrouver les structures premières de la maison: pierres et charpentes à réparer si nécessaire, la libérer des matériaux industriels qui lui ont été imposés dans des mouvements et phénomènes de mode d’après guerre: enduit ciment intérieur/extérieur, plâtre adjuvante, dalle de rez-de-chaussée ciment..etc.


Analyses, soins et réparations qui sont et doivent être en rapport avec le bon sens. Seul un bâtisseur expérimenté, passionné et désintéressé peut conseiller d’une manière vivante et objective qui conjugue techniques, expériences et sensibilité objective.
 
-Etudier, purifier, guérir et embellir.

TECHNIQUEMENT ET ECONOMIQUEMENT

 Supprimer une dalle de rez-de-chaussée en ciment (bâtard ou ciment ferraillé) et une opération parfois dure: première opération pourtant incontournable la plupart de temps pour libérer la maison à plus d’un titre:

  • Débloquer l’humidité accumulée sous la dalle qui remonte par micro-capillarités dans les murs et crée des pathologies liées au désordres hygrométriques, quand on sait que régulation hygrométrique et thermique dynamique sont intimement liés.
  • Guérir le bâti ancien c’est aussi créer un micro-climat de confort vivant pour les habitants.
    La situation des matériaux, décrits précédemment, incompatibles avec le bâti ancien sont à étudier point par point et cas par cas.

L’Association ADAM (technique sensible et savoir faire pour servir le Vivant)
est là pour vous aider aussi vis à vis de vos constructions anciennes.

ETAPES DE LA RESTAURATION D’UN APPARTEMENT DANS UN IMMEUBLE ANCIEN À PERNES (village de Provence, proche de Carpentras) réalisé au printemps 2007 par une équipe CANOSMOSE

1-Décroutage au burineur de tous les vieux enduits, plâtre ou ciment.
2-Dépose des plafonds et autres structures usées.
3-Nettoyage des murs avec jet d’eau à pression ou au seau qui libère de la poussière et dégage les pierres et les blessures: les fentes et humidifie le mur pour la suite de travaux.
4-Réparation des fentes et autres déstructurations des murs avec l’enduit CANOSMOSE dans lequel on a rajouté un pourcentage d’eau claire et de gypse pur (gros plâtre, seul compatible dans les mélanges traditionnels chaux aérienne plâtre mis en œuvre dans le procédé CANOSMOSE). Même mortier utilisé pour les cloisons phoniques sur canisse et autres mises en forme tels que les vasques. Toutes les réparations des blessures des murs sont guéries avec ce mortier bâti avec des morceaux de briques anciennes. Cette technique traditionnelle est très pratique sur le plan technique et vibratoire.
5-Pose d’un gobetis couvrant: 1ère peau en contact intime et direct avec les moindres replis des murs réparés, cette 1ère peau bio-dynamique est aussi une interface avec les enduits qui vont suivre: unité physique, vibratoire et accroche mécanique et chimique.
Comme tous les mortiers avec la chaux aérienne le gobetis est préparé 24h à l’avance dans de grands récipients en plastique.
Le séchage c’est à dire la carbonatation du gobetis doit être complète pour qu’il soit efficace sur les plans décrits plus haut: en moyenne 3 jours de carbonatation et de séchage.
Tenir les lieux en dehors des courants d’air excessifs..
6-Pose des enduits CANOSMOSE (voir fiches techniques).
 
L’enduit CANOSMOSE® est un mortier épais qui a gonflé et s’est développé pendant 48 h (voir fiches techniques). Il se construit sur un gobetis bien sec, se réalise en 2 passes: un corps d’enduit d’un seul tenant de 3 cm posé à la truelle ou avec le platoir à 2 mains, serré et réglé; resserré quelques heures après la pose avec la truelle bien relevée, mouvement qui rapproche les particules sans lisser.  Enduit qui fait la planitude et l’unité du mur.
FINITIONS à FRESCO c’est à dire à frais, l’enduit a durci, a caillé mais n’a pas carbonaté pour recevoir la finition le lendemain ou le surlendemain. Même mortier épais et gonflé avec une différence dans l’agrégat pouzzolanique: alliance finition 3 cm, on peut aussi réaliser ce type d’enduit jusqu’à 7 cm en 2 passes; pour les épaisseurs supérieures (12cm minimum) on passe à du doublage de mur.
 
Ces enduits transforment les lieux et les rendent très confortables sur le plan thermique, phonique, acoustique, régulation hygrométrique, micro climat intérieur au taux vibratoire élevé.
Ces qualités physiques et spirituelles sont réalisés par la nature intrinsèque des matériaux qui composent cette maçonnerie, ces matériaux révèlent et mettent en œuvre les principes silices en conjuguant silice végétal (chènevotte)  silice minéral (ponce Alliance) et silice de l’énergie du cœur de l’artisan qui met en œuvre.
 
ENDUIT DE FINITION se traite à la mise en œuvre de la même manière que le corps d’enduit, on pose, serre et règle puis on resserre quelques heures après et cette fois en lissant. Quelques heures après on confirme le serrage et le ferrage avec des mouvements dits en écailles pour serrer et lustrer l’enduit, la chaux aérienne transpire et permet de réaliser avec le chanvre et la ponce un véritable glacis d’une brillance tout à fait lumineuse et vivante.
Les outils utilisés sont: grosse bétonnière pour préparation des matériaux (350 litres minimum) et des outils en inox pour la mise en œuvre tels que la truelle et le plâtroir.
Les enduits CANOSMOSE pour leur développement peuvent se réaliser dans de grandes poubelles ou dans de grands réservoirs réalisés avec des ballots de paille ou autres structures en bois qui permettent de réaliser de grand volume avec un film en polyane.
Pour le ferrage, une fois que l’enduit à durci et que le moment et favorable pour serrer, l’artisan accompagne le mouvement de serrage en appuyant sur la tête de la truelle en inox.
 
Si on veut obtenir un enduit coloré, il est souhaitable d’utiliser des ocres naturelles et de commencer la coloration dès le corps d’enduit. 

Rénovation chaux chanvre dans les Cévennes

Samedi, 2 février 2008

Chantier Chaux ChanvreChez un couple qui fait de l’apiculture et de l’accueil en zone de moyenne montagne à quelques kilomètres de Langogne, au dessus de Villefort. Responsables de gîtes d’accueil, ils ont tous deux souhaité restaurer une partie de leur lieu de vie afin de goûter aux joies et bénéfices de la restauration avec le procédé CANOSMOSE avant de se lancer dans la restauration d’autres corps de bâtiments à vocation d’accueil.

Forts de l’expérience partagée du chantier que l’on vient de réaliser chez eux, on a proposé et choisi ensemble pour la suite des évènements d’œuvrer autant que possible dans le cadre de chantiers participatifs.
 
Descriptif des mises en œuvre:

Au niveau du gros œuvre, on a cassé une double-cloison en matériaux industriels; Bernard le propriétaire, s’est appliqué avec vigueur à casser la dalle du rez-de-chaussée de la petite maison où ils vivent.
Le support: Pierres nues étant près à accueillir corps d’enduit, enduits Canosmose et finition.
Nous avons comme il se doit préparé tout le débit enduit chanvre CANOSMOSE à l’avance avec une grosse bétonnière de 450 litres, la façon de préparer l’enduit CANOSMOSE avec la bétonnière pour éviter la formation de boules c’est d’introduire le chanvre et la ponce et de verser pratiquement toute la quantité d’eau nécessaire au mélange d’un seul et même coup.

C’est à dire (avant toute action: régler la bétonnière de manière à ce que la cuve soit au maximum à l’horizontal):
 
                    -vider le chanvre et la ponce
                    -jeter au fond de la cuve 7 seaux de 10 litres d’eau claire, laisser tourner quelques minutes, Le résultat de la texture est une soupe très fluide.
                    -répartir le volume de chaux aérienne dans des seaux (avec les protections d’usage) pour les envoyer le plus au fond de la cuve possible.
                    -Laisser tourner quelques minutes pour que le mélange s’homogénéise bien et pour que la ponce libère l’eau quelle a emmagasiner.
                   -Tourner la cuve pour inverser le sens de rotation quelques minutes,
                    -Revenir dans la position initiale; on est alors en présence d’une texture type crème épaisse mais fluide pour qu’apres le développement à l’abri de l’air dans les récipients en plastiques pendant 48h: on obtient une matière prête à l’emploi c’est à dire une pate bien gonflée ou les échanges avec les matériaux se sont réalisés.

  • un demi sac de chanvre=100 litres de chènevotte CANOSMOSE
  • 112 litres de chaux aérienne Arkessens= 2 sacs et demi
  • 40 litres d’Alliance construction 08
  • 70 à 75 litres d’eau claire

Notre matière à reposer à l’abri de l’air dans un grand bac en plastique que nous avons confectionné avec des structures bois et des ballots de paille sur lequel on a posé un polyane agricole très épais, une sorte de petit basin.

Toute la matière préparée en rapport avec le débit matière pour réaliser l’ensemble du chantier, une fois cette masse de matière réalisée on a replié dessus les bord de la bâche pour rendre hermétique l’enveloppe protectrice de notre matière.

On l’a laissé se développer 48 h, on se retrouve alors en présence d’une matière très souple très développé, très structurale agréable a mettre en œuvre, solide (bonne carbonatation et efficace: régulation hygrométrique, thermique, dynamique.

 Si vous passer dans le coin Christine et Bernard seront heureux de vous accueillir.

Canosmose dans la presse

Samedi, 2 février 2008

Les échos du chanvre - Printemps 1998 no 9

Les échos du chanvre - Eté 1996 no 3

Biodynamique Canosmose

Samedi, 2 février 2008

Cet espace à été créé afin que nous puissions ensemble, rapidement et simplement partager l’état d’esprit social et technique dans ce mouvement citoyen de bâtisseur d’écologie appliquée, de créativité technique, sociale et spirituelle, au plus près du mouvement, du rythme des transformations et transmutations permanents, nourries de l’énergie du Cœur.

  • Libérer et Ouvrir du Possible
  • Nouvelles des chantiers en cours et chantiers réalisés
  • Projets
  • L’Art de Bâtir Vivant: situation sociale, technique, administrative, juridique, économique et spirituelle.  
  • Un rendez vous, un point de rencontre au delà des points de vues personnelles, au Cœur des processus du vivant.

Sculpture de neige